Mercato - PSG : On commence à y voir plus clair pour ce grand chantier du PSG !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec l’arrivée de Gianluigi Donnarumma, le PSG s’est retrouvé avec pas moins de 10 gardiens sous contrat. Forcément, avec seulement 3 places dans l’effectif de Mauricio Pochettino, il y avait embouteillage et il fallait donc dégraisser.

De retour au PSG en 2019, Leonardo avait immédiatement régler un énorme problème dans la capitale : les gardiens. Depuis l’arrivée de QSI, de nombreux portiers s’étaient succédés, sans qu’un ne réussisse à s’imposer. Mais le directeur sportif parisien a réglé cela en allant chercher Keylor Navas au Real Madrid. Depuis 2 saisons, le Costaricien enchaine d’ailleurs les énormes prestations sur sa ligne de but, tandis que Sergio Rico est là pour dépanner en tant que doublure. Le duo a ainsi fait ses preuves, mais cela n’a semble-t-il pas été suffisant pour Leonardo, qui n’a pas résisté à la tentation. Et cet été, celle-ci se nommait Gianluigi Donnarumma. Arrivé au terme de son contrat avec le Milan AC, l’Italien était libre et le PSG n’a alors pas hésité, répondant à toutes les demandes pour le convaincre. A peine sacré à l’Euro, Donnarumma s’est ensuite envoler pour Paris afin de parapher son contrat. Une arrivée qui a toutefois soulever un gros problème : la hiérarchie des gardiens. Et dans la capitale, ils sont nombreux. Alors que Keylor Navas et Sergio Rico sont toujours, Alexandre Letellier a prolongé en tant que numéro 3, tandis qu’Alphonse Areola, Marcin Bulka et Garissone Innocent sont revenus de prêt. Sans oublier d’autres jeunes portiers…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles