Mercato - PSG : La concurrence sera terrible pour recruter Haaland !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le PSG se penche sur le profil d’Erling Haaland pour l’horizon 2022, tout indique que le club parisien devra faire face à une très, très rude concurrence dans ce dossier.

Tenons-nous déjà le principal feuillons de la prochaine fenêtre estivale des transferts avec Erling Haaland ? Il est en tout cas fort possible que l’international norvégien soit l’une des principales attractions de cette période. Et pour cause, à ce moment là, il disposera d’une clause libératoire fixée à 75 M€ au Borussia Dortmund. Un montant élevé certes, mais qui ne l’est pas tant que ça si on le met en perspective avec sa cote sur le marché des transferts après ses excellentes performances réalisées depuis un an et demi au sein du club de la Ruhr. Cela a eu de quoi conduire le PSG à se pencher sur son profil pour éventuellement remplacer Kylian Mbappé, dont le contrat court jusqu’au 30 juin prochain. Comme révélé par le10sport.com cet été, de premiers contacts avec Mino Raiola ont déjà eu lieu dans l’optique d’une éventuelle venue d’Erling Haaland dans la capitale française afin de compenser un départ de l’attaquant français âgé de 22 ans.

Erling Haaland, le feuilleton de l’été 2022 ?

Seulement voilà, ce n’est pas parce que le PSG passe rapidement à l’action qu’il est assuré de s’attacher les services du natif de Leeds pour autant. Et pour cause, plusieurs clubs lorgnent également le prolifique buteur norvégien. C’est notamment le cas du Real Madrid si l’on en croit les échos qui paraissent fréquemment…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles