Mercato - PSG : Les dessous du retour avorté de Moise Kean révélés !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cet été, Leonardo a réalisé un recrutement XXL pour le PSG, mais d’autres joueurs auraient pu également rejoindre l’effectif de Mauricio Pochettino. Cela valait notamment pour Moise Kean, qui était prêté la saison dernier au club de la capitale. Finalement, l’Italien a rejoint la Juventus et pour cause…

A l’été 2020, le PSG a dû gérer plusieurs départs dans le secteur offensif, dont notamment celui d’Edinson Cavani. Pour résoudre cela, Leonardo a activé ses réseaux et fait notamment marcher sa relation avec Mino Raiola pour aller chercher Moise Kean du côté d’Everton. Alors que l’Italien sortait d’une saison très compliquée avec les Toffees, il a ainsi été prêté à Paris pour venir se relancer. Et le choix a été le bon pour chacune des parties. En effet, au PSG, Moise Kean a réalisé une excellente saison, se faisant une place aux côtés de Neymar et de Kylian Mbappé sur le front de l’attaque. Cet été, Leonardo a donc souhaité conserver l’attaquant prêté par Everton, mais en l’absence d’option d’achat, il a fallu négocier avec les Toffees. Et au final, au terme d’âpres discussions, aucun accord n’a pu être trouvé, ce qui a alors profité à la Juventus. Après avoir vendu Moise Kean à Everton, la Vieille Dame a fait revenir son ancien attaquant, palliant ainsi le départ de Cristiano Ronaldo vers Manchester United.

Kean trop cher pour le PSG ?

Comme le10sport.com avait pu vous le révéler, Moise Kean souhaitait pourtant continuer avec le PSG pour une deuxième année. Les choses ne se…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles