Mercato - PSG : Les deux points noirs du recrutement colossal de Leonardo…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le PSG a réalisé un mercato estival XXL sur le papier avec les arrivées de nombreuses stars, deux d’entre elles peinent encore à justifier ce statut depuis leur signature dans la capitale : Sergio Ramos et Georginio Wijnaldum. Deux cas qui interpellent…

Depuis l’été 2017 qui avait été marqué par les arrivées en fanfare de Neymar, Dani Alves et Kylian Mbappé, le PSG n’avait plus réussi un mercato aussi ambitieux. Mais Leonardo a réussi à profiter de plusieurs grands noms arrivant au terme de leur contrat cet été pour renforcer de manière remarquable les rangs du PSG puisque Georginio Wijnaldum (Liverpool), Gianluigi Donnarumma (Milan AC), Sergio Ramos (Real Madrid) et Lionel Messi (FC Barcelone) se sont engagés libre au Parc des Princes, en plus des achats d’Achraf Hakimi et de Nuno Mendes. Un recrutement XXL sur le papier de la part de Leonardo et qui a longtemps été salué par les observateurs, mais sur l’ensemble de ces renforts, deux font pour l’instant figure de véritables énigmes.

Hakimi et Ramos loin de leur meilleur niveau

Le cas le plus préoccupant concerne bien évidemment Sergio Ramos (35 ans), puisque l’ancien défenseur emblématique du Real Madrid n’a pas disputé la moindre minute de jeu depuis son arrivée au PSG. Une situation qui interpelle, même si Mauricio Pochettino s’est efforcé de rester serein à ce sujet ces dernières semaines : « Malheureusement, Ramos n'a pas encore commencé à s'entraîner avec le groupe, mais il est proche. J'espère que ce sera le plus…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles