Mercato - PSG : Ekitike raconte toutes les coulisses de son transfert à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après une saison brillante au Stade de Reims, Hugo Ekitike vient de s'engager en faveur du PSG sous la forme d'un prêt avec obligation d'achat. Alors qu'il aurait pu signer à Newcastle, le crack de 20 ans a expliqué pourquoi il avait opté pour un départ à Paris, avant de révéler toutes les coulisses de son transfert.

Etincelant sous les couleurs du Stade de Reims lors de la saison 2021-2022, Hugo Ekitike a tapé dans l'oeil du PSG et de Newcastle. Et finalement, le crack de 20 ans a choisi de signer à Paris. En effet, le PSG s'est offert les services d'Hugo Ekitike en trouvant un accord avec le Stade de Reims pour un prêt avec une option d'achat d'environ 36M€. Interrogé ce jeudi soir par Le Parisien, le jeune attaquant s'est totalement enflammé pour son transfert au PSG, où il peut désormais côtoyer des stars telles que Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar. « (Quand on a 20 ans et qu’on vient de Reims, est-ce qu’on dort bien à la veille de son premier entraînement avec Messi, Neymar, Mbappé ou Ramos ?) Je l’ai bien appréhendé. Maintenant, ça y est, je suis un joueur à part entière du PSG. J’ai signé mon contrat. Il n’y a pas de pression à se mettre quand je viens à l’entraînement. Je suis heureux de pouvoir jouer avec eux, tranquille, et à vrai dire je dors super bien depuis que je suis à Paris (rires). (Sur le terrain, ça va déjà plus vite qu’à Reims ?) Forcément, ça va vite avec tous ces top joueurs, mais je ne sens pas une grosse différence, non… ou alors j’ai vite pris le…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles