Mercato - PSG : Galtier prépare son arrivée à Paris... avec un proche de Mourinho

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Toujours en quête du successeur de Mauricio Pochettino, le PSG s'active en coulisses et le grand favori semble bien être Christophe Galtier qui se rapproche de plus en plus du club de la capitale. Les discussions avec Luis Campos se poursuivent et l'actuel entraîneur de l'OGC Nice aurait même une idée sur la composition de son staff puisqu'il pourrait débarquer João Sacramento, son adjoint au LOSC.

La révolution attend toujours au PSG. Certes, Luis Campos a été nommé conseiller sportif du club pour remplacer Leonardo, mais l'identité du nouvel entraîneur reste incertaine. Et pour cause, officiellement, Mauricio Pochettino est toujours en poste puisque son contrat s'achève en juin 2023. Cependant, l'avenir du technicien argentin ne fait plus aucun doute puisque plusieurs médias ont déjà annoncé que les avocats de l'ancien manager de Tottenham et la direction du PSG sont tombés d'accord pour une rupture de contrat qui pourrait coûter entre 15 et 20M€ en indemnité de licenciement. Par conséquent, le club de la capitale va désormais devoir trouver un nouvel entraîneur. Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, le grand favori pour le poste se nomme Christophe Galtier, très intéressé à l'idée de collaborer à nouveau avec Luis Campos, mais également conscient qu'une telle opportunité ne se représentera peut-être jamais.

Le staff de Galtier prend forme

Et visiblement, l'arrivée de Christophe Galtier prend forme. Selon les informations de Foot Mercato, l'entraîneur de l'OGC Nice a désormais…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles