Mercato - PSG : Georginio Wijnaldum livre les dessous de son transfert !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il a opté pour le Paris Saint-Germain au détriment du FC Barcelone, Georginio Wijnaldum a expliqué pourquoi il a opté pour le club de la capitale française et a dévoilé les coulisses de son arrivée dans la capitale française.

En quête d’un nouveau milieu de terrain, le Paris Saint-Germain a fait le choix de miser sur Georginio Wijnaldum. L’arrivée de l’international néerlandais a été officialisée ce mercredi à 15h par l’écurie francilienne, lui qui arrivait en fin de contrat à Liverpool le 30 juin prochain. Le PSG est donc parvenu à renforcer ce secteur sans débourser d’indemnité de transfert en profitant de l’opportunité de marché que représentait Georginio Wijnaldum, et ce en l’arrachant au nez et à la barbe du FC Barcelone, longtemps annoncé comme étant le favori dans la course à sa signature. Une tendance justement confirmée par Georginio Wijnaldum lui-même ce samedi auprès de NOS

« Ce choix n'était pas seulement une question d’argent »

En effet, celui qui va disputer l’Euro avec les Pays-Bas a confirmé avoir été proche du FC Barcelone avant de finalement rejoindre le PSG. Et surtout, il a tenu à assurer ne pas avoir fait un choix uniquement basé sur l’argent. « Juste avant la fin du championnat, le Barça est devenu très concret et sérieux. Je pensais que j'allais y aller, je le pensais tout le temps. Mes agents y sont allés aussi, il y a eu tellement de réunions. J'admets que je peux gagner plus d'argent au PSG, mais ce choix n'était pas seulement une question d'argent.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles