Mercato - PSG : Les grandes confidences de Neymar sur sa prolongation et le projet QSI !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Récemment prolongé jusqu’en 2025 par le PSG, Neymar a finalement fixé son avenir dans la capitale alors que son attachement au club n’a jamais semblé aussi fort. L’attaquant brésilien s’est livré à cœur ouvert sur le sujet et juge l’évolution du projet QSI ces dernières années.

Qu’elle paraît déjà loin la période du mercato estival 2019 durant laquelle Neymar avait fait le forcing pour quitter le PSG et retourner au FC Barcelone… De l’eau a coulé sous les ponts depuis, et la star brésilienne semble avoir noué un véritable attachement avec le club de la capitale. En preuve ce de nouveau départ, le PSG a officialisé le 8 mai dernier la prolongation de contrat de Neymar jusqu’en juin 2025, et le principal intéressé s’est expliqué sur ce choix fort pour son avenir dans un entretien accordé au magazine Le Foot Paris.

« Ma prolongation, la meilleure des décisions »

« Ma prolongation a mis du temps. On a pris la meilleure des décisions pour tout le monde. J'ai déjà eu l'occasion de le dire que je suis heureux ici, à Paris et de jouer pour le PSG. Je me sens de mieux en mieux. J'ai vécu la plus belle saison depuis que je suis à Paris. Depuis que je suis arrivé au PSG, on sait tous que j'ai eu des difficultés. Je les ai surmontées. Je me suis mis au travail pour continuer à progresser et à faire gagner mon équipe. J'ai toujours été un vrai professionnel. J'ai toujours eu le respect du club contrairement à ce que pouvaient dire certaines mauvaises langues. Quand je suis sur le terrain, je…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles