Mercato - PSG : Les gros transferts ratés sous l’ère QSI

Depuis le rachat du PSG par le Qatar à l’été 2011, le club de la capitale a bouclé de nombreux coups prestigieux sur le marché des transferts mais a également dû essuyer des échecs de dernière minute sur certains dossiers qui semblaient pourtant tout proches d’être bouclés. Retour sur les ratés du mercato pour le PSG version QSI.

Alexandre Pato

En janvier 2012, six mois avant l’arrivée en fanfare de Zlatan Ibrahimovic, c’est un autre buteur du Milan AC qui faisait office de priorité pour le recrutement du PSG : Alexandre Pato. L’ancien international brésilien était d’ailleurs tout proche de concrétiser son transfert et d’être l’une des toutes premières recrues XXL du PSG version QSI, mais il avait finalement dû se résigner : « En janvier 2012, ne pas aller au PSG, ce n’était pas mon choix. Barbara Berlusconi m’a dit que son père voulait me parler. Le Président m’a appelé alors que je prenais mon petit déjeuner et il m’a dit : ‘Tu ne partiras pas, tu es notre symbole.’ J’ai respecté sa volonté », avait confié Pato en 2017 à la Gazzetta dello Sport pour justifier son taux transfert.

Allan

Autre joueur brésilien à être passé à deux doigts du PSG : Allan. Le milieu de terrain évoluait encore en 2019 du côté de Naples, et il était la grande priorité pour récupérer le poste de sentinelle laissé vacant par Thiago Motta. Récemment interrogé par le Corriere dello Sport, Allan a raconté son transfert avorté au PSG : « Disons que c’était fait. On peut dire que c’est une déception. C’est compréhensible.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles