Mercato - PSG : Jürgen Klopp lâche ses vérités sur l’avenir de Mohamed Salah !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien que le PSG semble garder un oeil sur l’évolution de sa situation du côté de Liverpool depuis quelques mois à présent, Mohamed Salah est bien contractuellement lié à Liverpool comme Jürgen Klopp a tenu à le rappeler. Et au passage, l’entraîneur des Reds a rassuré les supporters du club de la Mersey quant à l’avenir de Salah.

Et si Doha préparait un gros coup pour la succession de Kylian Mbappé ? Au printemps 2021, The Transfer Window Podcast, Le Parisien ou encore Téléfoot ont tous fait part d’un intérêt du PSG pour Mohamed Salah qui est contractuellement lié à Liverpool jusqu’en juin 2023 et pour qui une prolongation de contrat peine à être signée, les deux parties ne semblant pas trouver un terrain d’entente sur la question financière de l’opération. Selon le journaliste Duncan Castles, Salah serait une option appréciée par les propriétaires qataris du PSG pour le rayonnement que l’international égyptien apporterait au club en Afrique ainsi que sur le plan sportif, l’attaquant de Liverpool enchaînant les performances stratosphériques avec les Reds. Néanmoins, Mohamed Salah se tue à dire qu’il souhaite raccrocher les crampons à Anfield si cela ne tenait qu’à lui. « Combien de temps encore je me vois ici à Liverpool ? Cela ne dépend pas de moi. Mais si vous me demandez, j'aimerais rester jusqu'à mon dernier jour de football. Mais je ne peux pas en dire beaucoup à ce sujet, ce n'est pas entre mes mains. Cela dépend de ce que le club veut, pas de moi ». Voici le message que…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles