Mercato : PSG, Juventus... Le feuilleton Ronaldo affole l'Europe !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu'on le pensait clos, le feuilleton Ronaldo a été relancé dimanche soir par la presse italienne, le Portugais ayant démarré le match contre l'Udinese sur le banc. C'est le quintuple Ballon d'Or qui aurait lui-même demandé de ne pas être titulaire afin de pouvoir quitter la Juventus d'ici le 31 août.

Tout semblait clair pour l'avenir de Cristiano Ronaldo. Avec l'arrivée de Lionel Messi au PSG et la fermeté de Carlo Ancelotti, les portes se sont refermées pour le quintuple Ballon d'Or. Et pourtant, tout a été relancé dimanche. En effet, avant le coup d'envoi de la première journée de Serie A opposant la Juventus à l'Udinese, la nouvelle tombe. Cristiano Ronaldo démarre sur le banc. Rien d'incroyable jusque-là sauf que la presse italienne s'est emparée de l'affaire en assurant que c'est le quintuple Ballon d'Or lui-même qui a demandé à ne pas démarrer la rencontre. Et pour cause, il réfléchirait toujours à quitter la Juventus d'ici le 31 août. Interrogé après la rencontre, Massimiliano Allegri a rapidement mis les choses au clair : « Il va bien, je lui ai parlé. En pensant au match et à son état, je lui ai dit : "viens sur le banc, on aura besoin de toi en deuxième mi-temps". Il s'est rendu disponible et a fait de bonnes choses. Il a également marqué un but (annulé). Le cri de joie est resté étouffé dans sa gorge, à cause de son hors-jeu de quelques centimètres. »

La Juventus dément, mais...

Cela n'a évidemment pas suffi à calmer les spéculations, puisque ce lundi, La Stampa

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles