Mercato - PSG : L’opération Donnarumma n’est toujours pas digérée en Italie !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il a refusé de prolonger son contrat avec le Milan AC pour rejoindre le PSG cet été, Gianluigi Donnarumma va effectuer son grand retour à San Siro ce mercredi soir avec la sélection italienne. L’occasion de revenir sur son départ qui fait toujours beaucoup parler de l’autre côté des Alpes…

Au terme d’un long feuilleton qui aura duré plusieurs mois et qui avait été piloté par son agent, Mino Raiola, Gianluigi Donnarumma a finalement décidé la saison passée de ne pas prolonger son contrat avec le Milan AC. Le gardien italien de 22 ans, disponible gratuitement sur le marché des transferts, a donc rapidement acté en début d’été son départ pour le PSG avec qui Raiola a toujours entretenu d’excellentes relations, et cette attitude n’a jamais été digérée chez les supporters milanais. D’autant que Donnarumma fera son grand retour à San Siro ce mercredi soir à l’occasion du choc entre l’Italie et l’Espagne en demi-finale de Ligue des Nations, et le portier du PSG s’attend à un accueil houleux.

« Donnarumma s’est mal comporté et n’a respecté personne »

Ces derniers jours, plusieurs banderoles ont été attachées dans la ville de la part d’ultras du Milan AC et qui affichaient des messages menaçants à l’égard du joueur du PSG. Interrogé par Eurosport, l’un des membres de ce mouvement lâche ses vérités sur le départ de Donnarumma : « Ce qu'on lui reproche, c'est simple. Depuis son arrivée en 2013, le club a tout fait pout lui. En 2017, les dirigeants de l'époque ont cédé à toutes ses…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles