Mercato - PSG : Pour l’opération Kylian Mbappé, le Qatar a tout prévu !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien que l’investissement effectué par le PSG pour Kylian Mbappé ait été conséquent avec un salaire annuel avoisinant les 50M€ et une prime à la signature de 150M€, le Qatar pourrait assumer une telle opération d’un point de vue financier grâce à un sérieux amortissement de ce montant sur les années de contrat de Kylian Mbappé.

Au terme d’un bras de fer légendaire avec le Real Madrid, qui était prêt à l’accueillir cet été par le biais de son statut d’agent libre, le PSG est parvenu à prolonger le contrat de Kylian Mbappé jusqu’en juin 2025. Au grand dam du président de la Liga Javier Tebas qui a dénoncé des pertes colossales du PSG qui auraient dû empêcher le club de mener à bien une telle opération que ce soit au niveau du salaire qui graviterait entre 40 à 50M€ par an selon The Athletic et une prime à la signature de 150M€. Néanmoins, Javier Tebas a une tout autre vision de la situation, comme en attestait le communiqué de la Liga quelques minutes avant l’annonce du PSG de la prolongation de contrat de Kylian Mbappé le 21 mai dernier. « Il est scandaleux qu'un club comme le PSG, qui a perdu la saison dernière plus de 220 millions d'euros, après avoir accumulé des pertes de 700 millions d'euros ces dernières saisons (même en déclarant des revenus de sponsoring d'un montant très douteux), avec un coût d'effectif d'environ 650 millions d'euros pour cette saison 21/22, puisse faire face à un accord de ces caractéristiques alors que les clubs qui pourraient assumer l'arrivée du joueur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles