Mercato - PSG : Leonardo est dos au mur pour cet attaquant...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Kylian Mbappé devrait rester au PSG cet été, Leonardo voudrait boucler trois départs, dont celui de Pablo Sarabia, d'ici ce mardi 23h59. Toutefois, le directeur sportif parisien aurait le plus grand mal à lui trouver un nouveau point de chute. Si plusieurs clubs de Liga seraient intéressés par Pablo Sarabia, aucun d'entre eux n'aurait les épaules suffisamment solides pour assumer son salaire.

En fin de contrat le 30 juin, Kylian Mbappé refuserait de prolonger avec le PSG, et ce, parce qu'il voudrait signer au Real Madrid dès cet été. Pour arracher son numéro 7 au club parisien, Florentino Pérez aurait lancé deux salves successives ces derniers jours : une première à hauteur de 160M€ et une seconde de près de 180M€. Alors que Leonardo a reconnu avoir refusé oralement la première offre, le PSG n'aurait même pas daigné répondre pour la dernière. Pour cette raison, le Real Madrid aurait mis fin aux négociations avec le club de la capitale, préférant désormais attendre 2022 pour accueillir Kylian Mbappé. Alors qu'il serait parvenu à retenir Kylian Mbappé cet été, Leonardo aurait encore du travail à faire sur le marché. Sachant que le mercato estival fermera ses portes ce mercredi à 00h00, le directeur sportif du PSG aimerait boucler deux, voire trois, départs. En effet, comme l'a précisé Abdellah Boulma sur son compte Twitter, Leonardo espérerait voir partir Pablo Sarabia, Sergio Rico et Rafinha. Mais pour l'attaquant espagnol, le PSG aurait de grandes difficultés à trouver…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles