Mercato - PSG : L'opération Camavinga se complique pour Leonardo !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans le viseur du PSG, Eduardo Camavinga est appelé à prendre une grande décision pour son avenir. Cependant, l’international français pourrait bien attendre l’été 2022 avant de trancher pour son prochain club.

À un mois du terme de ce mercato estival, Leonardo a bien l’intention d’injecter encore du sang neuf dans l’effectif de Mauricio Pochettino. Un renfort dans l’entrejeu est notamment attendu, et le PSG a fixé ses priorités. En effet, le club de la capitale souhaiterait rapidement lancer une première offensive pour Paul Pogba, engagé jusqu’en juin 2022 avec Manchester United. Un dossier qui s’annonce complexe, puisque l’international français souhaite prendre son temps, tandis que le PSG veut dégraisser avant de passer à l’action. De leur côté, les Red Devils conservent également l’espoir de prolonger le champion du monde tricolore, heureux avec sa famille du côté de Manchester. Leonardo doit donc prévoir plusieurs alternatives, et le dossier Camavinga figurerait sur son bureau. Lui aussi sous contrat jusqu’en 2022, le jeune milieu de 18 ans n’envisage pas de renouveler son bail avec le Stade Rennais, de quoi offrir une fenêtre de tir au PSG, même si la partie est loin d’être gagnée pour le club de la capitale.

Des doutes dans le clan Camavinga qui pourraient retarder le dossier

En effet, comme avec Paul Pogba, le PSG devra batailler pour s’attacher les services d’Eduardo Camavinga. Si ce dernier serait emballé par une arrivée dans le club de la capitale, les agents du joueur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles