Mercato - PSG : Mbappé à l’origine d’une véritable guerre entre Pérez et Al-Khelaïfi ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kylian Mbappé pourrait se retrouver au centre d’une véritable guerre entre Florentino Pérez et Nasser Al-Khelaïfi, respectivement président du Real Madrid et du PSG.

On ne parle plus que de ça. Alors que Neymar a prolongé son contrat jusqu’en 2025, au Paris Saint-Germain on attend toujours un signe de la part de Kylian Mbappé. Le Français semble toujours hésiter au sujet de son avenir au PSG et a plusieurs fois expliqué ne pas chercher d’assurances financières, mais bien un projet sportif fort, qui puisse le permettre de tutoyer les étoiles au cours des prochaines années. Le club qui semble lui donner ce qu’il recherche, n’est autre que le Real Madrid. Il faut dire que Florentino Pérez ne semble pas vraiment avoir digéré l’échec de 2017, lorsque Mbappé décida de tourner le dos aux Madrilènes, pour s’engager en faveur du PSG. Mais désormais, à un an de la fin de son contrat, tout semble possible pour le Real Madrid.

Al-Khelaïfi, le nouvel homme fort de l’UEFA

Cette situation semble commencer à agacer le Paris Saint-Germain. Ce jeudi, La Gazzetta dello Sport annonce qu’au sein du club parisien on n’apprécierait pas du tout les velléités du Real Madrid et on serait carrément prêts à déclarer la guerre à Florentino Pérez. C’est Nasser Al-Khelaïfi qui aurait été envoyé en première ligne par Doha. Le quotidien italien fait remarquer que le président du PSG a récemment accédé à une position très élevé dans le football européen, prenant la place d’Andrea Agnelli à la tête de l’ECA (l’association…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles