Mercato - PSG : Mino Raiola pose ses conditions pour Xavi Simons !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le contrat de Xavi Simons au PSG expirera le 30 juin prochain, Mino Raiola aurait fixé une condition très claire pour accepter une prolongation de son client au sein du club de la capitale.

Il est toujours très délicat pour un jeune issu du centre de formation d’un grand club de s’imposer au sein de l’équipe première de celui-ci. Cela est encore plus vrai au Paris Saint-Germain, ce qui conduit de nombreuses jeunes pousses de l’écurie parisienne à s’exiler pour aller gratter du temps de jeu ailleurs. Et cela pourrait arriver à Xavi Simons en fin de saison. Effectivement, c’est le 30 juin prochain que son contrat expirera au PSG et, pour l’heure, rien n’indique qu’il signera une prolongation de son bail. Dans le même temps, en dépit du fait qu’il survole les matchs avec les U19 de l’écurie parisienne, le jeune Néerlandais arrivé en 2019 en provenance du FC Barcelone ne se voit toujours pas octroyer de temps de jeu par Mauricio Pochettino.

Mino Raiola veut être sûr que Xavi Simons aura une place au PSG

Et c’est bien là que résiderait le problème pour la prolongation de son contrat si l’on en croit les échos dévoilés par Fabrizio Romano sur son compte Twitter. Le journaliste italien explique effectivement que si le PSG offre bien une prolongation à Xavi Simons depuis le mois de juin dernier, le joueur et son agent ne se seraient encore mis d’accord sur rien et n’auraient donc rien signé. La raison serait simple : Mino Raiola voudrait s’assurer que son client aura bien une opportunité…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles