Mercato - PSG : Nasser Al-Khelaïfi ne lâche pas Houssem Aouar, mais...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur le départ, Houssem Aouar risque d’avoir l’embarras du choix pour son prochain club dans les prochaines semaines. Comme vous l’a révélé le10sport.com, le PSG est sous le charme du milieu de l’OL, tandis que l’Atlético de Madrid et surtout Arsenal se tiennent prêts à passer à l’action.

Tout comme Memphis Depay, Houssem Aouar semblait tout proche d’un départ l’été dernier, après le brillant parcours de l’Olympique Lyonnais lors du Final 8 de la Ligue des champions qui s’est arrêté en demi-finale. Finalement, les deux joueurs sont restés une année supplémentaire dans le Rhône, en raison des conséquences financières de la crise du Covid-19. Alors que l’international néerlandais, libre, a déjà plié bagage pour rejoindre le FC Barcelone, Houssem Aouar pourrait rapidement suivre la même trajectoire. Engagé avec son club formateur jusqu’en juin 2023, le milieu de 23 ans conserve une belle cote sur le marché des transferts malgré une saison irrégulière et ne sera pas retenu par sa direction en cas d’offre satisfaisante. Une situation qui a alerté plusieurs cadors européens, dont le Paris Saint-Germain.

Le PSG emballé par Aouar

Comme vous l’avait indiqué le10sport.com dès janvier 2020, le PSG est sous le charme d’Houssem Aouar. Ce dernier a beaucoup de partisans au sein du club de la capitale, à commencer par Nasser Al-Khelaïfi, qui se verrait bien l’accueillir à Paris. Cet hiver, RMC avait confirmé que l’intérêt du PSG était encore d’actualité et que Jean-Michel Aulas avait déjà discuté…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles