Mercato - PSG : Nouvelles révélations sur les coulisses de l'arrivée de Messi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’été dernier, Lionel Messi a quitté le FC Barcelone après l’échec des négociations pour sa prolongation, provoqué par les problèmes financiers rencontrés par le club culé. Une aubaine pour le PSG qui n’a pas mis longtemps à se positionner sur la Pulga. En revanche, beaucoup ont eu du mal à croire cette nouvelle en Catalogne, dont Sergio Agüero, ami du septuple Ballon d’Or.

Le dernier mercato estival a incontestablement été marqué par le départ de Lionel Messi du FC Barcelone. Légende vivante du club culé, l’Argentin a quitté la Catalogne à l’issue de son contrat en raison des problèmes financiers rencontrés par l’écurie, incapable de conserver son attaquant. L’annonce de son départ par le Barça le 5 août 2021 a fait l’effet d’une bombe sur la planète football, et beaucoup ont cru à un coup de bluff des Blaugrana, voire à un piratage comme l’explique Sergio Agüero. Sur Twitch, l’ancien attaquant est revenu avec le journaliste José Álvarez sur le moment où il a appris l’échec des négociations pour la prolongation de Lionel Messi.

« J’ai pensé que les réseaux sociaux de Barcelone avaient été piratés »

« Quand toute l’histoire avec Leo est arrivée, j’ai pensé que les réseaux sociaux de Barcelone avaient été piratés. Je me suis dit que c’était une blague », a-t-il expliqué, précisant qu’il était avec Ibai, l’un de ses amis et animateur Twitch, lorsque l’annonce du départ de Messi est tombée. « J’étais avec Ibai en train de boire un maté et tout d’un coup… il a regardé le téléphone et…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles