Mercato - PSG : Paris, avenir… Serge Aurier envoie un énorme message !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le PSG a été annoncé sur les traces de Serge Aurier, l’actuel joueur de Tottenham n’a pas caché qu’il verrait d’un très bon oeil la perspective de revenir dans la capitale française.

Le flanc droit de la défense du Paris Saint-Germain sera en chantier cet été. En effet, Alessandro Florenzi a déçu cette saison et ne verra donc pas son option d’achat fixée à 9 M€ être levée par les Parisiens auprès de l’AS Roma. En conséquence, Leonardo devra donc s’employer pour enrôler un nouvel homme dans ce secteur. Et si le nom d’Achraf Hakimi revient avec insistance ces derniers jours dans la presse italienne, un autre joueur a fréquemment été associé à celui du PSG, à savoir Serge Aurier. En fin de contrat dans un an à Tottenham, l’international ivoirien pourrait clairement s’en aller, et la perpective de retrouver Paris ne serait pas pour lui déplaire…

« Je n'ai jamais caché mon envie de revenir un jour au PSG »

Bien au contraire même ! À l’occasion d’un entretien accordé à L’Equipe, celui qui a déjà porté les couleurs du PSG entre 2014 et 2017 a confirmé son intention de quitter les Spurs et a alors clairement ouvert la porte à un come-back au sein des pensionnaires du Parc des Princes. « Sans langue de bois, tout le monde est au courant que si je voulais prolonger à Tottenham, je l'aurais déjà fait. Ce n'est pas dans six mois que je vais le faire. J'ai connu la Premier League, une finale de C1. Je suis arrivé à la fin d'un cycle et il est temps d'aller voir ailleurs. Les deux parties,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles