Mercato - PSG : Pogba, Camavinga... Une porte s'ouvre pour Leonardo !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le PSG est cité sur les traces de Paul Pogba et d’Eduardo Camavinga, le cas de Saúl Niguez pourrait être une grande aide pour le club de la capitale avec l’un de ces deux dossiers.

Enfant de l’Atlético de Madrid, Saúl Niguez pourrait quitter les Colchoneros très prochainement. Cette fois, il n’est pas question d’un départ au FC Barcelone dans le cadre d’un échange avec Antoine Griezmann, idée qui a longtemps été avancée que Leo Messi ne s’en aille librement du côté du Paris Saint-Germain. Non, cette fois, c’est la piste de la Premier League qui est avancée par le quotidien AS ce mardi. Le média espagnol indique en effet que le départ du milieu de 26 ans dans le championnat anglais serait imminent avec comme possibles points de chute Manchester United et Chelsea. Ces deux écuries sont en effet annoncées en quête d’un renfort pour leur entrejeu en cette fin de fenêtre estivale des transferts. Et l’issue de ce dossier pourrait avoir des conséquences sur le mercato du PSG par effet domino...

Et si Saúl Niguez débloquait tout pour Paul Pogba et Eduardo Camavinga ?

Deux cas de figure sont donc présents : Saúl Niguez pourrait rejoindre Manchester United ou Chelsea, deux clubs qui sont annoncés comme de possibles points de chute pour Eduardo Camavinga, cible du PSG. En effet, L’Equipe indique dans son édition de ce mardi que les agents du joueur de 18 ans travaillent dans l’optique de lui trouver un point de chute en Premier Blues avec les Blues et les Red Devils en ligne de mire.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles