Mercato - PSG : Comment le Qatar a bouclé le coup du siècle avec Lionel Messi !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

N’ayant pas les ressources financières nécessaires pour prolonger son contrat, prenant fin le 30 juin 2021, le FC Barcelone a dû se résoudre à voir partir Lionel Messi du côté du PSG. Une opération historique bouclée par le club de la capitale en l’espace de quelques heures seulement et sans débourser le moindre centime. Retour sur ce feuilleton qui a animé l’été parisien, et qui restera gravé dans l’histoire du football.

« C’est un jour incroyable et historique pour le club, pour le football mondial. C’est un moment fantastique. » Le 11 août, Nasser Al-Khelaïfi ne boudait pas son plaisir depuis l’auditorium du Parc des Princes à l’occasion de la présentation de Lionel Messi. Ce jour-là, le président du PSG savait qu’il venait de frapper l’un des plus gros coups de l’histoire dans la rubrique mercato, si ce n’est le plus gros. Lionel Messi a rythmé l’été parisien dans une période où la capitale française s’illustre d’habitude par son calme, mais les supporters étaient nombreux la veille pour accueillir l’Argentin au Bourget avant de le suivre jusqu’au Parc des Princes puis au Royal Monceau, où Lionel Messi a pu remarquer toute la folie suscitée par son arrivée. Lié au FC Barcelone jusqu’au 30 juin 2021, la Pulga avait fait parler d’elle pendant de longs mois auparavant en raison de sa situation contractuelle, d’autant que l’attaquant de 34 ans avait décidé de conserver le silence, lui qui avait explicité ses envies de départ l’été précédent, mais avec le retour de Joan

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles