Mercato - PSG : Le Qatar donne tout pour régler un casse-tête du mercato !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sous contrat jusqu’en juin prochain avec le PSG, Xavi Simons fait partie des grandes urgences du moment au sein du club de la capitale qui n’a aucune envie de le voir partir libre en fin de saison. D’autant que la jeune pépite néerlandaise a reçu une nouvelle offre en provenance de l’étranger…

Mardi, en conférence de presse, Mauricio Pochettino a tendu la main aux jeunes du PSG en leur garantissant du temps de jeu en fin de saison alors que le titre est quasiment acquis en Ligue 1 : « Simons et Michut s'entraînent avec nous et ont gagné en expérience cette saison. Ils peuvent avoir un rôle dans le futur (…) Ça va être l’opportunité de lancer quelques jeunes joueurs sur le terrain et pour le futur du club et pour leurs avenirs. Ça va leur donner l’opportunité de jouer un peu plus en Ligue 1. C’est ce qui va être important », avait déclaré l’entraîneur du PSG, faisant notamment référence au cas Xavi Simons (18 ans) qui arrive en fin de contrat dans la capitale, et que le Qatar tente désespérément de prolonger. Le PSG avance donc de nouveaux arguments pour le convaincre de fixer son avenir au Parc des Princes, et pour cause…

Leverkusen entre dans la danse pour Simons

Comme l’a annoncé Foot Mercato, le Bayer Leverkusen a formulé une offre de contrat à Xavi Simons en espérant pouvoir recruter gratuitement le jeune milieu offensif du PSG l’été prochain. Par ailleurs, en plus du club allemand, le FC Barcelone rêve de pouvoir faire revenir en Catalogne son ancienne pépite, qui était partie…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles