Mercato : PSG, Real Madrid… Pourquoi l’Europe s’arrache ce crack de Ligue 1

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A 20 ans, Hugo Ekitike vient de réaliser une belle saison sous le maillot du Stade de Reims. Avec 10 buts et 3 passes décisives en Ligue 1, l’attaquant a confirmé son énorme potentiel et cela n’aurait échappé à personne en Europe. Les plus grands clubs du Vieux Continent seraient ainsi intéressés à l’idée de recruter Ekitike. Pourquoi une telle folie autour du Rémois ? Réponse.

Avec une 12ème place en Ligue 1, Reims a terminé la saison dans le ventre mou du classement. Il n’empêche que lors de cet exercice, il y avait une grande attraction du côté du stade Auguste Delaune : Hugo Ekitike. De retour d’un prêt au Danemark, à Vejle, l’attaquant de 20 ans a fait forte impression sous les ordres d’Oscar Garcia. Il a ainsi terminé la saison avec 10 buts et 3 passes décisives au compteur en Ligue 1. Et ses performances ne sont pas passées inaperçues en Europe. Voilà en effet qu’Ekitike est l’une des grandes attractions de ce marché des transferts. Et ce sont les plus grands clubs du Vieux Continent qui s’affrontent pour récupérer les services du crack de Reims. Ainsi, depuis plusieurs semaines, il était avant tout question d’un vif intérêt de Newcastle. Les Magpies semblaient d’ailleurs prêts à faire des folies pour Hugo Ekitike, une offre de 46M€, bonus compris, avait notamment été évoquée. Mais pour le moment, aucune officialisation. De son côté, le Rémois jouerait la montre. Il faut dire que d’autres écuries prestigieuses seraient intéressées. Cela serait notamment le cas du PSG et…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles