Mercato - PSG : Une recrue estivale de Pochettino déjà en grand danger ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cet été, le PSG a lancé son mercato en accueillant Georginio Wijnaldum. Très attendu dans la capitale afin de venir renforcer l’entrejeu, le Néerlandais peine toutefois à se faire une place. Déjà en grande difficulté, Wijnaldum pourrait bien voir sa situation se gâter à l’avenir…

En arrivant au terme de son contrat avec Liverpool, Georginio Wijnaldum était l’une des grosses opportunités à saisir sur le marché des transferts cet été. Libre, le Néerlandais avait l’embarras du choix pour son avenir et tout le monde pensait d’ailleurs qu’il allait rejoindre Ronald Koeman au FC Barcelone. Alors que l’affaire semblait bouclée, Wijnaldum a finalement fait faux bond au club catalan, préférant plutôt s’engager au PSG. Un gros coup de la part de Leonardo, qui a offert à Mauricio Pochettino un renfort tant attendu au milieu de terrain. En effet, dans ce secteur de jeu, le club de la capitale avait besoin de densité et Georginio Wijnaldum semblait être la recrue parfaite concernant son profil et son style de jeu. Sur le papier, l’opération était donc parfaite, mais sur le terrain, le constat est bien différent. En effet, l’ancien joueur de Liverpool n’a toujours pas trouvé sa place et depuis plusieurs matchs désormais, c’est même sur le banc de touche qu’il s’installe.

Le flop Wijnaldum

Au milieu de terrain, la concurrence est terrible au PSG. Et alors qu’on pensait que Georginio Wijnaldum serait titulaire aux côtés de Marco Verratti, c’est loin d’être le cas. En effet, le Néerlandais fait…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles