Mercato - PSG : Un renfort inattendu se profile en attaque !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d’une belle saison avec le RC Lens, où il est prêté jusqu’à la fin de la saison, Arnaud Kalimuendo pourrait avoir sa chance au Paris Saint Germain la saison prochaine. Mais son potentiel retour au club sera conditionné par plusieurs facteurs non négligeables.

Déjà passé une première fois au RC Lens lors de la saison 2020/2021, Arnaud Kalimuendo a été de nouveau prêté cette saison au club artésien par le Paris Saint Germain. Au cours de l’exercice 2021/2022, Kalimuendo a disputé 30 matchs de Ligue 1 pour 10 buts marqués, des statistiques plutôt satisfaisantes, qui font de lui le meilleur buteur lensois. Alors que la fin de saison approche, le jeune buteur francilien de 20 ans, sous contrat jusqu’en juin 2024 avec le PSG, va donc revenir dans la capitale à la fin de son prêt. Pour en devenir un joueur important ?

Rencontre prévue avec les dirigeants parisiens

Selon les révélations de Foot Mercato, une rencontre entre le Paris Saint Germain et les représentants de Kalimuendo est prévue dans les prochaines semaines. Si le natif de Suresnes est prêt à prolonger son contrat avec le PSG et rester au club, ses belles performances avec le Lens ont attiré l’attention de plusieurs écuries européennes, comme Newcastle et Leicester. Le PSG pourrait donc potentiellement perdre à nouveau l’un de ses titis, comme ce fut déjà le cas par le passé avec Christopher Nkunku (RB Leipzig), Moussa Diaby (Bayer Leverkusen) ou encore Kingsley Coman (Bayern Munich, parti à l’époque du PSG à la Juventus…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles