Mercato - PSG : Le transfert de Renato Sanches débloqué par cet indésirable ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Paris Saint-Germain est en passe d’accueillir Renato Sanches. Le milieu de terrain portugais, pisté depuis plusieurs semaines, va arriver en provenance du LOSC, il ne resterait plus qu’à s’entendre sur la durée de son contrat. On en sait d’ailleurs plus sur les raisons qui ont retardé son arrivée dans la capitale. En effet, le PSG attendait le départ de Georginio Wijnaldum vers l’AS Rome pour finaliser ce dossier.

Après plusieurs semaines d’attente, Renato Sanches va enfin devenir un joueur du Paris Saint-Germain. Comme nous vous le révélions sur le10sport.com, il ne manquait plus que quelques détails à régler afin que l’international portugais s’engage au PSG. S’il y a encore des points à finaliser, notamment s’entendre sur la durée de son contrat (4 ou 5 ans), Renato Sanches va, sauf retournement de situation, devenir la prochaine recrue parisienne.

Wijnaldum bloquait l’arrivée de Sanches

Un joueur aurait d’ailleurs permis de débloquer la situation : Georginio Wijnaldum. L’international néerlandais, arrivé libre l’été dernier en provenance de Liverpool, va bientôt rejoindre l’AS Rome. Le PSG s’est entendu avec la Louve autour d’un prêt d’une saison avec option d’achat. La Roma prendra en charge une partie du salaire de Wijnaldum, à hauteur de 5M€, alors qu’il perçoit 9M€ annuels.

Accord trouvé avec Lille

Comme l’indique le journaliste Matteo Moretto, le PSG attendait qu’un accord soit trouvé avec le club italien, avant d’avancer dans le dossier Renato Sanches. Il révèle également…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles