Mercato - PSG : Les vérités de Rafinha après son départ du PSG !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rafinha est donc le premier joueur à quitter le PSG lors de ce mercato hivernal. Ne jouant pas avec Mauricio Pochettino, le Brésilien est parti chercher du temps de jeu à la Real Sociedad, où il a été prêté sans option d’achat jusqu’à la fin de la saison. De quoi ravir le principal intéressé.

Lors du dernier jour du mercato estival 2020, Leonardo avait réservé une surprise à tout le monde en allant chercher Rafinha au FC Barcelone. Le Brésilien était alors arrivé gratuitement. Un pari qui s’est avéré loin d’être payant. Malgré le talent que peut avoir le frère de Thiago Alcantara, cela n’a pas suffi pour qu’il sa fasse une place dans l’effectif de Mauricio Pochettino. D’ailleurs, sous les ordres de l’Argentin, Rafinha a très peu joué. Une situation délicate qui a précipité son départ du PSG. Alors que Leonardo souhaite dégraisser cet hiver, l’ancien du Barça a donc pris la porte de sortie et ce lundi, son arrivée à la Real Sociedad a été officialisée. A 28 ans, l’international brésilien retrouve donc la Liga en débarquant à San Sebastian, où il a été prêté sans option d’achat jusqu’à la fin de la saison. « La vérité est que je suis très excité et très heureux d'être venu dans ce club, qui fait de très bonnes choses. Je suis attiré par l'enthousiasme et la faim qu'ils ont de gagner, de conquérir de belles choses », a notamment lâché Rafinha à son arrivée pour les médias de la Real Sociedad.

« Je suis très heureux d’être arrivé dans un grand club comme celui-ci »

Et ce mardi,

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles