Mercato - Real Madrid : Les dessous du transfert de Camavinga enfin dévoilés !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Faute de boucler l’arrivée de Kylian Mbappé, le Real Madrid a décidé de passer à l’action pour recruter Eduardo Camavinga. Un joueur très apprécié en interne, et ce depuis plusieurs années.

Lié au Stade Rennais jusqu’en juin 2022, Eduardo Camavinga a finalement rejoint le Real Madrid dans les dernières heures du mercato estival pour 31M€. Depuis son éclosion en Ligue 1, l’international français de 18 ans apparaît comme l’un des plus grands espoirs à son poste et figurait sur les tablettes de plusieurs cadors européens, à l’instar de Manchester United mais également du Paris Saint-Germain. Finalement, le club de la capitale devra se résoudre à faire une croix sur le milieu de terrain, désormais engagé avec le Real Madrid jusqu’en juin 2027. Un intérêt parisien qui n’est pas étranger à l’offensive de dernière minute de Florentino Pérez comme vous l’a révélé le10sport.com. Après le refus du PSG de céder Kylian Mbappé, les Merengue ont décidé de doubler le club parisien dans le dossier Camavinga, pour des raisons sportives mais également politiques. D’ailleurs, le Real Madrid n’a pas hésité à reprendre certains éléments des discussions entre l’entourage du joueur et le PSG pour construire les bases de l’accord contractuel trouvé avec Jonathan Barnett, agent d’Eduardo Camavinga mais également de Gareth Bale. « Ça s'est fait plutôt rapidement, à la veille de la fin du mercato, a reconnu l’ancien rennais à L’Équipe. C’est beaucoup de joie, de fierté. Les copains m'ont chambré et sont…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles