Mercato : La vente de l'ASSE est au point mort, voilà pourquoi

Espérée par les supporters, la vente de l'ASSE n'aura pas lieu, en tout cas pas dans un avenir proche. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo envisageraient de conserver leur poste pendant plusieurs mois, au moins jusqu'en 2024. Le comportement des deux dirigeants, la situation sportive du club, mais aussi les gains récupérés grâce à l'accord CVC justifient cette décision.

La vente de l'ASSE n'est plus qu'un lointain souvenir. Qu'il paraît loin le temps où Roland Romeyer et Bernard Caïazzo publiaient une lettre ouverte pour officialiser leurs envies de départ. Depuis avril 2021, ce dossier ne cesse de traîner en longueur. Des doutes sont apparues sur la réelle volonté des deux responsables. Veulent-ils vendre ou conserver une place dans l'organigramme de l'ASSE ? Les témoignages sont nombreux, mais le constat est implacable.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le cabinet KPMG ne reçoit plus aucune candidature

Selon les informations de But Football Club, aucune avancée réelle n'a été enregistrée dans ce dossier depuis avril dernier. Au printemps dernier, l'hommes d'affaires américain David Blitzer avait approché Roland Romeyer et Bernard Caïazzo pour racheter l'ASSE. Mais finalement l'opération a capoté en raison du comportement des responsables stéphanois. Selon Romain Molina, ils auraient omis de dévoiler certains chiffres à Blitzer, qui s'est depuis éloigné de la France.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com