Mercedes : Honda va "tout donner" pour sa dernière saison en F1

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Pour la septième saison consécutive, Mercedes a remporté le titre constructeurs après avoir dominé l'année. Avec le gel d'une partie du châssis pour l'année 2021, l'écurie allemande, qui s'appuiera sur la base très performante que constitue la W11, est d'ores et déjà favorite à sa propre succession.

Toutefois, au cours de la campagne, a donné à quelques occasions du fil à retordre aux hommes de Brackley et Brixworth, tout en semblant progresser sur le plan de la compréhension d'une monoplace au comportement difficile. Même si Mercedes a reconnu que le développement de sa voiture a rapidement été cessé, le travail effectué par les hommes de Milton Keynes n'est pas passé inaperçu.

Lire aussi :

Mercedes n'a d'abord pas cru aux données des capteurs de Bottas

Cela, en plus du fait qu'Honda n'a pas renoncé à introduire une nouvelle unité de puissance en 2021 en dépit de son départ de la discipline, fait dire à Toto Wolff que l'alliance pourrait être redoutable l'an prochain. "Nous sommes toujours inquiets [concernant Red Bull], car on peut dire que cette saison a probablement été notre meilleure et avec le plus gros écart, mais il y a eu rarement plus de trois voitures devant. Max [Verstappen] fait également un travail fantastique. Il pilote probablement au-delà de ce que la voiture est en fait capable d'apporter."

"C'est comme du déjà vu à chaque week-end où il y a ces trois amigos à l'avant et qu'il se cramponne aux Mercedes. Ainsi, l'année prochaine, j'imagine qu'Honda va tout donner dans sa dernière saison, et tout le monde chez Red Bull sera motivé. Max en premier lieu."

La décision prise par Honda de quitter la Formule 1 fin 2021 est intervenue dans un contexte où l'entreprise japonaise cherche à rediriger ses ressources vers les activités pertinentes pour permettre la transition vers la neutralité carbone de la production de voitures de route à long terme. Dans le même temps, l'arrivée du nouveau moteur turbo hybride, qui était initialement prévue en 2022, a été avancée afin d'essayer de terminer son aventure F1 de la meilleure façon possible.

Au-delà de 2021, Red Bull travaille à la question de sa motorisation, avec comme option privilégiée pour le moment le rachat du projet Honda et la fabrication/utilisation des moteurs. Une telle possibilité ne sera envisageable, selon la firme, que si les moteurs sont gelés réglementairement à compter de 2022, afin d'éviter à l'écurie d'avoir à gérer le développement et la conception, qui lui reviendraient trop cher. Ferrari et Renault ont déjà fait part de leur opposition ce projet.