Mercedes utilise ses ingénieurs F1 en eSport

Michaël Duforest

Qui peut battre Brendon Leigh ? C'est la question que l'on se pose depuis maintenant deux ans dans le cadre des F1 Esports Series, dont la saison 2019 a débuté mercredi soir à Londres. Pour la première année disputée avec les équipes de F1, en 2018, Mercedes a absolument dominé la concurrence, s'imposant avec une avance de 172 points, en seulement dix courses.

Le Britannique Leigh poursuit logiquement l'aventure avec les Flèches d'Argent, qui mettent des moyens considérables à sa disposition. Ainsi, James Vowles, stratège de l'écurie de Formule 1, fait partie d'une petite équipe visant à analyser au mieux les données venant de F1 2019, et permettant à Leigh et ses équipiers de s'améliorer.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Test - F1 2019, l'évolution toujours plus immersive

"Le succès de l'an dernier est à mettre au crédit de ", a déclaré le double Champion à Motorsport.com. "Nous avons une bonne synergie, nous travaillons très dur en coulisses. Par exemple, nous utilisons les ingénieurs Mercedes de F1 pour regarder les données et aider à m'améliorer. Tout le monde est rapide en F1 Esports. Vous ne seriez pas choisi si vous ne l'étiez pas, mais les meilleurs sont très calmes, très calculateurs. C'est ce sur quoi nous avons travaillé l'an dernier et cette année avec Mercedes, très bien économiser le cerveau."

Pour la première fois, les F1 Esports Series se déroulent cette année avec l'ensemble des équipes participant au Championnat du monde de Formule 1. Après avoir raté la première année de la formule actuelle en 2018, Ferrari s'est en effet impliquée cette saison.

Propos recueillis par Josh Suttill

À lire aussi