Le message émouvant de Ronaldo aux fans de Valladolid

Goal.com

Ronaldo Nazario, président de Valladolid, a souhaité s'adresser à tous les membres du club Pucelano dans une lettre pleine d'émotion et de mots d'encouragement en ces temps difficiles à cause de la crise de coronavirus.

Suker : "On mesure aujourd'hui à quel point le football est important"

L'ancienne star brésilienne se souvient rappelle dans un passage de sa lettre aux abonnés qu'il a enduré de mauvais moments durant sa carrière lorsqu'il a été gravement blessé et que les médecins lui dont dit qu'il ne marcherait peut-être plus. Après trois ans de souffrance et de multiples opérations, il a fini par soulever le Coupe du monde avec le Brésil en 2002.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lettre complète de Ronaldo envers les membres de Valladolid

« Je vous écris pour vous remercier d’être là, plus maintenant, de transformer votre maison en maison. Pour avoir rendu chaque moment mémorable pour votre famille. Pour la patience, la prudence et l’optimisme, malgré toutes les difficultés, les défis et les pertes que nous sommes confrontés en ces temps difficiles.

Depuis des semaines, je réfléchis à la manière de vous contacter dans ces moments délicats de confinement et de mauvaises nouvelles. Enfin, j’ai décidé de vous envoyer cette lettre, avec laquelle j’espère que vous ressentirez l’amour et la considération avec lesquels je l’ai écrite.

Nous sommes à l’intérieur de nos maisons pour nous-mêmes, pour ceux que nous aimons, pour tous ceux que nous ne connaissons même pas et pour ceux qui ne peuvent plus être avec nous. Nous nous aidons mutuellement en promouvant cette solidarité de multiples façons.

Le football m’a appris beaucoup de choses. La plus grande était de vaincre. Lorsque j’ai subi ma première et la plus grave blessure au genou, il y avait des gens qui disaient que je ne jouerais plus jamais et même que je ne pouvais même plus marcher. ils me privaient de ma propre vie.

C’est à ces moments où mes limites ont été mises à l’épreuve, et je me suis battu pour changer ces opinions et démontrer au monde entier que je pouvais revenir pour faire ce que je voulais le plus. Ce furent trois années de rééducation très difficiles, motivées par le désir de ressentir tout ce qu’il ne pouvait ressentir que sur le terrain, le ballon à ses pieds.

Je suis sûr que vous aussi, quand vous regardez en arrière, vous vous souviendrez combien de fois vous vous êtes levé de toutes vos batailles et combien de fois vous avez réussi à vous surmonter, tout au long de votre vie, pour rendre l’impossible possible et arriver là où vous êtes qui vous êtes.

Comme vous, j’attends avec impatience le retour dans notre maison. Je ferme les yeux et pense à cette Zorrilla pleine de fans. C’est la passion qui me touche. Hors du terrain, je suis toujours motivé pour surmonter tous les défis.

À bientôt!

Un gros câlin,

Ronaldo Nazário

À lire aussi