Le message très fort de Lucas Ocampos pour les supporters de l'OM

Goal.com
Lucas Ocampos, qui a quitté l'OM cet été, n'est pas prêt d'oublier le club phocéen.

Le message très fort de Lucas Ocampos pour les supporters de l'OM

Lucas Ocampos, qui a quitté l'OM cet été, n'est pas prêt d'oublier le club phocéen.

Parfois moqué pour son style peu académique, Lucas Ocampos était surtout devenu une coqueluche du Vélodrome grâce à sa générosité et son goût pour le combat. Infatigable, parfois insaisissable, l'Argentin a su tirer son épingle du jeu dans l'atmosphère particulière de l'OM, un club auquel il a appartenu 4 ans avec quelques crochets en Italie.

Perez sollicite l'aide d'une banque pour financer Neymar

Dans un entretien accordé à L'Equipe, l'ancien joueur de River Plate a témoigné toute l'affection qu'il avait pour Marseille. "Je me suis senti très aimé à Marseille", a-t-il expliqué. "Je me donnais toujours à 100 % pour l'équipe. Le club, les supporters et le stade sont impressionnants. Je recommande à tous les joueurs qui en ont la possibilité d'aller jouer à Marseille, car on y vit des choses incroyables. Grâce aux Marseillais et à leur manière de vivre le football, je me sentais comme en Argentine. Je suis fier d'avoir pris part à l'aventure de la Ligue Europa (défaite en finale 0-3 face à l'Atlético de Madrid en mai 2018) et d'avoir ravivé la passion des Marseillais. Jouer cette finale à Lyon fut quelque chose de grandiose, même si le résultat ne fut pas au rendez-vous".

"Avec les supporters de l'OM, on est passés de la haine à l'amour", a poursuivi Ocampos. "Ma première année à l'OM n'a pas été facile, je me suis blessé et j'ai eu du mal à revenir à mon meilleur niveau. J'étais jeune lorsque je suis arrivé (20 ans à l'hiver 2015). J'ai compris beaucoup de choses lorsque je suis parti en prêt en Italie et ces deux dernières saisons ont été les plus belles de ma carrière. Je crois que les supporters se sont retrouvés dans ma manière de jouer".

Par ailleurs, Ocampos, transféré à Séville cet été, a expliqué les raisons de son nouveau choix de carrière. "Il me restait un an de contrat. Nous n'avons pas réussi à nous mettre d'accord avec les dirigeants et j'ai eu cette opportunité d'aller à Séville. J'avais envie d'aller au bout de mon contrat mais c'était compliqué car ce n'était pas une bonne chose pour les finances du club si je partais libre. Je suis satisfait que le club ait pu récupérer de l'argent grâce à mon transfert".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi