Messi, aboutissement ou dernière carte du Qatar au PSG ?

·1 min de lecture

Nul n'ignore que le rachat du PSG par le Qatar s'inscrivait dans une stratégie plus vaste de soft power qui visait à faire exister sur la mappemonde géopolitique le petit émirat au-delà des hydrocarbures et du gaz naturel, énormes sources de richesse appelées à s'assécher. En misant sur le seul pensionnaire en L1 de la ville lumière, l'investissement se révélait à la fois sportif (décrocher une Ligue des Champions assurant de s'asseoir désormais à la table des hautes instances du foot sur vieux continent) et économique (poser un pied en occident en se dotant d'un puissant levier d'influence auprès des élites massées dans les loges VIP). Aujourd'hui, une seule de ces exigences a été pleinement remplie. Pour l'armoire à trophées, le compte est loin d'y être. Et ce n'est pas faute d'essayer ou de dépenser sans compter. Si un Lionel Messi reste incomparable, le recrutement de génie confirmé comme Neymar ou prometteur tel Mbappé,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles