Messi, la bosse de fin

·1 min de lecture

Il y a quelque chose dans l'air. Tout le monde semble le penser plus ou moins secrètement, mais personne ne le dit vraiment. Parce que sinon, ce serait "mufar" comme le répètent souvent les Argentins. Comprendre : porter malheur. Dans un pays superstitieux à l'excès, ne surtout pas dire que tout semble réuni pour que ce soit le moment. Son moment. Enfin.

La finale va se jouer au Maracanã. C'est là qu'il a connu sa plus grande désillusion, son rêve mondial brisé en 2014 sur une frappe de Mario Götze. L'adversaire ? Le Brésil. Le plus beau et grand rival. Celui qui lui aurait presque volé, selon ses dires, une demi-finale continentale il y a deux ans en raison d'un arbitrage jugé très défavorable. Son pays ? Particulièrement affecté en ce moment par la pandémie et toujours inconsolable après la disparition subite de Diego Maradona en novembre dernier. Tout est là. L'opportunité d'avoir une revanche romanesque, d'obtenir…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles