Messi charge M. Lahoz, l'arbitre de Pays-Bas - Argentine : « Il va falloir que la FIFA fasse quelque chose »

Lionel Messi en discussion avec M. Lahoz. (Kai Pfaffenbach/Reuters)

Malgré la qualification de l'Argentine pour les demi-finales de la Coupe du monde, après avoir battu vendredi les Pays-Bas aux tirs au but (2-2, 4-3 aux t.a.b.), Lionel Messi a dit tout le mal qu'il pensait de M. Lahoz, l'arbitre de la rencontre.

Dépassé, perdant complètement le contrôle du match, n'osant pas donner à Messi un carton jaune pour une main volontaire mais distribuant les autres comme Robert Wurtz à Intervilles, l'Espagnol Antonio Mateu Lahoz a été au coeur de ce quart de finale, ce qui n'est jamais l'idée. Il a distribué dix-sept cartons à seize joueurs différents, ce qui est le signe que même dépassé, il sait s'organiser, et c'est Dumfries, réagissant brutalement à une insulte d'un joueur argentin après la séance de tirs au but, qui a reçu son deuxième jaune et donc un rouge à la 129e minute, après la fin du match (2-2, 4-3 aux t.a.b. pour l'Argentine).

La première bagarre était venue après une énorme faute de Paredes, suivie d'une provocation de l'ancien Parisien qui s'est essayé au tir au pigeon sur les remplaçants néerlandais avec le ballon qui traînait par là. Alors même que l'Argentine a une nouvelle fois bénéficié d'un penalty litigieux, que les Néerlandais ont eu de très nombreuses raisons de se plaindre et que M. Lahoz n'a pas grand-chose à voir dans le retour au score des Pays-Bas, Messi s'est payé un arbitre qu'il estime avoir trop bien connu en Liga : « Je ne peux pas m'exprimer sur l'arbitre, mais il va falloir que la FIFA fasse quelque chose. On ne peut pas désigner un arbitre qui n'est pas à la hauteur pour des matches aussi importants », a-t-il lâché, encore sur le terrain. Si Messi a tenté de ne pas franchir la ligne, Emiliano Martinez a jugé M. Lahoz « fou, arrogant, le plus mauvais arbitre du tournoi. »

lire aussi : Les notes de Pays-Bas - Argentine : Messi et E. Martinez guident l'Albiceleste