Meurtre de Justine Vayrac : Lors d’une marche blanche silencieuse, ses proches demandant « justice pour Justine »

Hommage - Près de 600 personnes se sont rassemblées à Saint-Céré, dans le Lot, pour rendre hommage à la jeune femme, tuée dans la nuit du 22 au 23 octobre dernier

« Justice pour Justine ». Ces trois mots s’affichaient sur toute la largeur d’une banderole et sur les tee-shirts des amis des Justine Vayrac ce dimanche à Saint-Céré, dans le Lot. A leurs côtés des connaissances de la jeune femme tuée dans la nuit du 22 au 23 octobre dernier, mais aussi des anonymes qui sont venus participer à cette marche blanche silencieuse en hommage à la jeune mère de 20 ans et qui a réuni près de 600 personnes.

« On est là pour lui rendre hommage. Pour elle. Elle n’était pas toute seule », a expliqué Laura Muller, 26 ans, l’une de ses amies de l''école d’aide-soignante de Brive. « Cette marche, c’est symbolique. Elle laisse une famille meurtrie. Des amis, un petit garçon. Des gens qui l’aimaient. On lui doit de lui faire cet honneur, cet hommage », expliquait une autre étudiante de l’Institut de formation d’aides soignants et organisatrice de la mobilisation.

« Apporter notre soutien à la famille »

Au pied d’un arbre, dans un jardin public de ce petit village, des bougies et des roses blanches ont été déposées devant un portrait de Justine Vayrac. « Nous avons une fille du même âge. Nous sommes venus pour apporter notre soutien à la famille. Ça aurait pu être notre fille », a témoigné Isabelle Montmont, 54 ans, originair(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Meurtre de Justine Vayrac : La jeune femme a été inhumée dans son village de Tauriac
Meurtre de Justine Vayrac : Les obsèques de la jeune femme auront lieu vendredi à Tauriac, dans le Lot
Mort de Justine à Brive : Une cagnotte lancée pour ses obsèques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles