Miami reprend la main en écrasant Philadelphie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Bam Adebayo au dunk mardi face aux Sixers. (J.Vinlove/USA Today/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que les Sixers avaient recollé de 2-0 à 2-2 en demi-finale de la Conférence Est, le Heat a profité du retour en Floride, où il reste invaincu en play-offs, pour repartir de l'avant et survoler le match 5 (120-85). Miami tentera de conclure la série jeudi à Philadelphie.

Et de six. Miami est toujours invaincu à domicile dans ces play-offs avec une sixième victoire en six matches disputés à la FTX Arena - une série qui se monte à neuf succès consécutifs en ajoutant la fin de la saison régulière. Le dernier, ce mardi, a tourné à la démonstration. Philadelphie a été envoyé dans les cordes dès le milieu du premier quart-temps, en encaissant un 12-0 (21-10, 7e), et a passé le reste du temps à courir derrière le score sans parvenir à se rapprocher réellement.

Ce cavalier seul des Floridiens n'a souffert d'aucune contestation, pas même celle de l'entraîneur des Sixers, Glenn « Doc » Rivers : « Ils ont tout simplement été plus physiques que nous. On n'a jamais réussi à prendre de la vitesse, à rentrer dans notre match. On a joué à un rythme d'escargot... Tout ce que le Heat a proposé était meilleur, plus dur. Ils ont mieux joué, avec plus d'énergie. »

lire aussi

Boston égalise face à Milwaukee

Joel Embiid, qui continue de jouer malgré plusieurs blessures (pouce, visage), a particulièrement souffert lors de ce match. Le pivot camerounais (17 points, 5 rebonds) n'a pas eu son rendement habituel, pas plus que Tyrese Maxey (9 points à 2/10), Tobias Harris (12 points à 5/14) et James Harden (14 points à 5/13, 4 passes et 4 balles perdues). Ce quatuor n'a quasiment pas été aligné dans le quatrième et dernier quart-temps de cette rencontre qui était décidée depuis longtemps.

36,5

Le faible pourcentage de réussite aux tirs des Sixers, à comparer aux 53,6 du Heat, qui a dominé dans tous les secteurs (46 rebonds à 36, 26 passes décisives à 14)

Auteur une nouvelle fois d'un effort collectif remarquable (sept joueurs à 10 points ou plus, dont 23 pour Jimmy Butler), Miami garde donc l'avantage du parquet. La série n'est pas décidée pour autant puisque les deux équipes retourneront jeudi à Philly, où les Sixers avaient gagné les matches 3 (99-79) et 4 (116-108). Mais historiquement, l'équipe qui remporte le match 5 alors que la série est à 2-2 finit par passer plus de quatre fois sur cinq (82 %). Ce n'est pas un petit avantage.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles