Michael Smith champion du monde de fléchettes après la meilleure manche de l'histoire

Michael Smith en 2017. (TimGroothuis/Witters/Presse Sports)

Le Britannique Michael Smith a remporté son premier titre de champion du monde de fléchettes mardi à l'issue d'un superbe duel face à Michael Van Gerwen (7-4). Devant son public à Londres, il a réalisé en finale « la meilleure manche de tous les temps » : 501 points en neuf fléchettes.

Réaliser un « nine-darter », c'est-à-dire effacer les 501 points d'une manche en neuf fléchettes, seulement 13 joueurs y sont parvenus en 40 ans de compétitions internationales. Mais Michael Smith, lui, l'a fait en finale des Championnats du monde.

Opposé au Hollandais Michael Van Gerwen, favori de cette finale, le Britannique a empoché sa première couronne mondiale à 32 ans après deux deuxièmes places en 2019 et 2022. Mené un set à rien, « Bully Boy » a renversé le cours de la rencontre au début du suivant grâce à une manche qui restera dans l'histoire.

Un raté qui change toutAprès le gain du premier set, Van Gerwen, triple champion du monde, semblait lancé vers la victoire. Affichant beaucoup de sérénité malgré un public londonien entièrement acquis à la cause de son adversaire, le Hollandais a craqué et permis à Michael Smith d'entrer dans l'histoire. Alors que le score était de 1-1 dans le deuxième set, Van Gerwen a débuté ce troisième jeu, désormais historique, par un jet à 180 points soit le maximum possible (trois triples 20). Le Britannique lui a répondu aussitôt pour recoller à 321 partout.

Au deuxième jet, le Hollandais a commencé par deux triples 20 et conclu son tour par un triple 19. Avec 144 points restants, il est toujours en lice pour « fermer » (être le premier à arriver à 0) à la troisième et dernière salve de lancers et ainsi remporter le jeu. Michael Smith, lui, est parvenu une nouvelle fois à marquer 180 points mais pour empocher la manche, il doit espérer un loupé de son adversaire.

Le Hollandais se présente alors face à la cible avec un objectif simple : un premier triple 20, un deuxième triple 20 avant de conclure par un double 12. Les deux premières conditions sont remplies « assez facilement ». Mais pour sa dernière fléchette, Van Gerwen manque le double 12, zone en haut à gauche de la cible mesurant seulement 8 mm. L'espoir est permis pour l'autre Michael de cette partie. Smith doit effacer les 141 points qu'il lui reste pour remporter la manche.

Le lancer d'une vieDevant son public prêt à exploser, Michael Smith se prépare pour expédier ses trois fléchettes. Triple 20. Triple 19. Double 12. Les 141 points ne font plus que 0. La foule est en délire devant « la plus belle manche de tous les temps ». Une ambiance digne des plus grands stades.

Michael Smith est devenu le deuxième joueur de l'histoire à réussir pareille performance en finale des Championnats du monde, après Adrian Lewis en 2011 face à Gary Anderson.

Transcendé par cet exploit, le Britannique a surfé sur son état de grâce pour remporter son premier titre de champion du monde contre Michael Van Gerwen (7-4). Par la même occasion, il devient numéro 1 mondial et commence 2023 de la plus belle des manières.