Michel Hidalgo, un apôtre du beau jeu et d'un football souriant

RMC Sport

C'est l'une des plus belles pages du football français qui se tourne. L'ancien sélectionneur des Bleus Michel Hidalgo s'est éteint ce jeudi à son domicile à l'âge de 87 ans. Il restera comme celui qui a offert à l'équipe de France son premier titre international lors du championnat d’Europe organisé dans l'Hexagone en 1984, deux ans après le cauchemar de Séville. Aux commandes d'une génération dorée portée par le fameux carré magique Michel Platini-Alain Giresse-Jean Tigana-Bernard Genghini (remplacé par la suite par Luis Fernandez), il était l’incarnation du beau jeu et d'une approche résolument tournée vers l'offensive.

"C'est un sélectionneur qui a su rassembler, trouver autour de lui les ressources dans un groupe pour le faire avancer, jouer, le mettre dans les meilleures dispositions. Le perdre, cela fait énormément de mal. Ces derniers temps, on s'est revu, avec le carré magique. On était heureux, il y avait la complémentarité. Je faisais mon rôle de récupérateur de ballon, d'être efficace. J'ai toujours joué pour essayer de ne pas le décevoir et je suis content de l'avoir fait dans ce carré magique", s'est souvenu Luis Fernandez, très ému, dans le Super Moscato Show sur RMC.

Le souci du geste juste était dans l'ADN de Michel Hidalgo. Additionner les talents pour proposer un football attrayant était tout sauf un problème pour lui. Par ses résultats et ses idées, il a montré la voie aux générations suivantes. "Je...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi