Disparition de Michel Hidalgo

Goal.com

Le football français est en deuil. Ce jeudi après-midi, une de ses plus grandes figures a rendu l’âme. Il s’agit de Michel Hidalgo. L’homme qui a offert à l’Equipe de France son tout premier titre majeur en 1984, avec la conquête de l’Euro à domicile, est décédé à 87 ans à Marseille.

Hidalgo avait célébré son dernier anniversaire il y a à peine quatre jours. Selon un de ses proches, sa mort n’a rien à voir avec le coronavirus, mais résulte bien de la maladie dont il souffrait depuis de longues années.

Il avait décompléxé le football français

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Avec Aimé Jacquet, Roger Lemerre et Didier Deschamps, Hidalgo est le seul entraineur à avoir offert un titre aux Bleus. Et il l’a fait à un moment où la sélection tricolore sortait d’un long passage à vide. Pendant son règne de huit ans, il a révolutionné le jeu des Bleus. Outre le titre européen, il a aussi été le technicien qui a mené la génération de Michel Platini en demi-finale du Mondial 1982, avec cette fameuse défaite contre la RFA à Séville. 

Hidalgo, qui est natif de Leffrinckoucke (Nord), avait aussi connu une carrière de joueur, même si celle-ci fut plus modeste. Après avoir fait ses armes au Havre, il avait signé à Reims, où il a été coaché par son mentor Albert Batteux. Champion de France en 1955, il avait participé à la première finale de la Coupe des clubs champions européens, inscrivant un but contre le Real Real Madrid d'Alfredo Di Stefano (3-4). Il a aussi remporté deux titres de champion (1961, 1963) avec l’AS Monaco.

Après la fin de sa carrière d’entraineur, il avait aussi occupé le poste de manager général de l’OM. Une expérience dont il n'a pas gardé un excellent souvenir. Il a aussi présidé l’UNFP pendant plusieurs années et a été l’un des artisans de la création de la FIFPro. Il s’est retiré du monde de football depuis de longues années déjà et vivait à Marseille, entre le Vélodrome et la mer.

À lire aussi