Michel Hidalgo : pour l'amour du beau jeu

SO FOOT
So Foot

Mardi 17 novembre 1981. Michel Hidalgo est seul. Seul face aux caméras TV et aux journalistes qui l'ont mis en position d'accusé. L'équipe de France joue sa qualif pour le Mundial 1982 en Espagne, le lendemain, mercredi, au Parc, face aux Pays-Bas. La victoire est impérative, sinon c'est la trappe. Les chiens sont lâchés : on doute du sélectionneur. On ne lui pardonne pas la non-qualification des Bleus à l'Euro 1980. Non seulement Hidalgo fait front avec courage, mais en plus, il prépare un plan tactique résolument audacieux au moment où la prudence aurait guidé de plus timorés que lui. Face aux Oranje, il alignera un 4-3-3 avec un milieu offensif Platini-Giresse-Genghini, première ébauche en fait du Carré magique qu'il mettra en place en Coupe du monde. Parce que, heureusement, les Bleus se sont qualifiés en battant les Néerlandais 2-0, ce 18 novembre. Novembre, le Parc, Platini (buteur sur coup franc) : le cocktail magique du foot français…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi