Michel Platini affirme qu'il ne briguera plus de mandat dans le monde du football

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Michel Platini ne jouera plus de rôle dans les instances du foot. (F. Faugère/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michel Platini, acquitté par le tribunal pénal fédéral de Bellinzone le 8 juillet, a affirmé vendredi qu'il ne briguerait plus de mandat dans les instances du foot. Il en a aussi profité pour charger l'UEFA concernant les incidents du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions.

Michel Platini ne visera plus les instances du foot. Dans un entretien accordé à LCI, le triple Ballon d'Or (1984, 1985, 1986) a déclaréqué qu'il ne viserait plus de poste dans les grandes institutions françaises ou internationales dans le monde du football. Une déclaration qui intervient une semaine après avoir été acquitté par le tribunal pénal fédéral de Bellinzone dans le cadre du procès alors qu'il était soupçonné d' « escroquerie, gestion déloyale, abus de confiance, et faux dans les titres ».

« J'ai envie de vivre tranquille car cela fait 50 ans que je suis dans la médiatisation, a expliqué l'ex-capitaine des Bleus. Je crois que moi et ma famille avons besoin d'un repos médiatique important. On a envie de vieillir tranquillement. J'ai décidé de ne pas me présenter à la FIFA, ni l'UEFA, ni la Fédération française de football, ni à la FIFPro. C'est une décision que j'ai prise il y a longtemps, mais je voulais le dire la tête haute, pas sous le coup d'une inculpation. »

Le dirigeant français ne ferme pas totalement la porte à un retour dans le monde du football. « Je ne prends pas ma retraite, mais je ne reviendrai pas dans ces institutions qui m'ont dérangé. S'il y a quelque chose de positif pour les joueurs ou le monde du football, alors j'irai », a-t-il lancé.

Platini charge l'UEFA

L'ancien meneur de jeu de la Juventus est également revenu sur les incidents du stade de France qui ont émaillé la finale de la Ligue des Champions le 28 mai dernier. Selon lui, c'est l'UEFA qui est responsable des débordements. « Oui, (les incidents) m'ont blessé parce qu'on a un savoir-faire en France qui est important. Là, je pense qu'il y a eu une défaillance de l'UEFA, qui a fait une grosse erreur. L'organisateur, c'est l'UEFA . La police n'est là que pour régler les problèmes. »

Michel Platini entretient des rapports a minima orageux avec Gianni Infantino, son ancien bras droit à l'UEFA élu en 2016 à la tête de la FIFA.

lire aussi

Toute l'actualité du football

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles