Michel Platini est sorti de garde à vue : "Cette affaire me dépasse"

Goal.com
Ressorti libre de garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, Platini est revenu sur ce qu'il a vécu.

Michel Platini est sorti de garde à vue : "Cette affaire me dépasse"

Ressorti libre de garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, Platini est revenu sur ce qu'il a vécu.

Placé en garde à vue ce mardi matin dans le cadre d'une enquête concernant l'attribution de la Coupe du monde 2018 et de celle ayant lieu au Qatar en 2022, Michel Platini a été libéré dans la nuit de mardi à mercredi après quinze heures de garde à vue. S'il a été placé en garde à vue, Michel Platini était pourtant attendu comme auditeur libre ce mardi à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières.

A sa sortie, l'ancien numéro dix de l'équipe de France a raconté ce qu'il a vécu durant ses quinze heures de garde à vue et notamment qu'il a été questionné longuement dans le cadre d'une enquête préliminaire pour des faits de corruption privée en lien avec l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022. L'ancien président de l'UEFA a notamment été confronté à Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée lors de la présidence Sarkozy, et à Sophie Dion, ancienne conseillère sports du président de la République.

"Beaucoup de bruit pour rien"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
Platini
Platini

"Entrer comme auditeur libre (sic), se retrouver en garde à vue et provoquer un tel vacarme, ça ne fait évidemment pas plaisir. C'est beaucoup de bruit pour rien. Je ne comprends toujours pas ce que je fais dans cette histoire. Ça a été long mais vu le nombre de questions, ça ne pouvait être que long, puisqu'on m'a posé des questions sur l'Euro 2016, la Coupe du monde en Russie, la Coupe du monde au Qatar, la Fifa", a avoué Michel Platini à L'Equipe.

"J'ai répété (aux enquêteurs )que (Claude) Guéant était présent au déjeuner, alors que lui affirme qu'il était seulement là au début, avant de tout de suite repartir. Ils voulaient aussi savoir qui avait dit quoi, qui était assis à côté de qui... Toute cette affaire me dépasse complètement", a ajouté l'ancien meneur de jeu de la Juventus et de l'équipe de France qui avait déjà été entendu dans cette affaire par le Parquet national financier en décembre 2017.

Pour Maître William Bourdon, l'avocat de l'ex-footballeur, "Michel (Platini) a uniquement été placé en garde à vue pour des raisons techniques, afin de permettre cette confrontation. Très peu d'éléments nouveaux nous ont été présentés. Il n'a rien à se reprocher et n'est suspect de rien. Il est toujours considéré comme un simple témoin dans cette affaire.. Tout est bien qui finit bien pour Michel Platini, du moins pour le moment.

 

À lire aussi