Miguel Oliveira s'impose en Thaïlande devant Jack Miller et Francesco Bagnaia, Fabio Quartararo seulement 17e

Oliveira a fait briller KTM en Thaïlande. (Manan Vatsyayana/AFP)

Sur une piste mouillée, Miguel Oliveira (KTM) s'est imposé dimanche en Thaïlande, devant Jack Miller (Ducati) et Francesco Bagnaia (Ducati). L'Italien revient au Championnat à deux points de Fabio Quartararo (Yamaha), qui a fini 17e.

Le Grand Prix de Thaïlande avait tout pour être un tournant du Championnat, et il l'a effectivement été, mais pas à l'avantage de Fabio Quartararo. Retardée de près d'une heure à cause de la pluie, la course a en effet permis à Francesco Bagnaia de revenir dans le sillage très proche du Français au Championnat, à seulement deux points alors qu'il reste encore trois courses à disputer.

lire aussi Le classement du Championnat

Le pilote Yamaha, 4e sur la grille, a loupé son départ sur une piste encore très humide, et a rapidement perdu plusieurs positions. Quelques virages plus tard, il a commis un petit écart qui l'a relégué en queue de peloton, à la 17e place. Une fois englué aussi loin des leaders, Quartararo, clairement pas très à l'aise dans ces conditions, n'a pas été capable de remonter, et a observé de très loin la lutte pour la victoire.

Car si l'auteur de la pole Marco Bezzecchi (Ducati) a rapidement perdu l'espoir de s'imposer, Jack Miller (Ducati), Francesco Bagnaia (Ducati) et Miguel Oliveira (KTM) ont animé la course. Et la vedette du jour est le Portugais, pourtant seulement 11e sur la grille. Admirable de maîtrise et de rythme sur cette piste s'asséchant, il s'est rapidement placé dans le top 5, et au sixième tour pointait déjà à la 2e place derrière Miller.

lire aussi Le classement de la course

Zarco laisse la 3e place à Bagnaia

Le Portugais a patienté quelques tours avant de porter son attaque sur l'Australien au 14e tour. Il s'est ensuite échappé, et même si Miller a tenté de se rapprocher dans les dernier tours, Oliveira a remporté sa 5e victoire en MotoGP. Derrière lui, Miller n'a pas laissé sa place à Bagnaia. En revanche, Johann Zarco, revenu comme une bombe dans les dernières boucles alors qu'il était 9e à la fin du premier tour, a clairement respecté une consigne d'écurie en n'attaquant pas l'Italien, lui laissant la 3e marche du podium. Un beau geste de la part du Français, mais qui ne fait pas les affaires de son compatriote.

Le troisième candidat au titre, Aleix Espargaro (Aprilia), a lui aussi repris des points à Quartararo après avoir fini 11e, malgré un long lap pour avoir provoqué un accrochage. L'Espagnol a désormais 20 points de retard sur le pilote Yamaha. La fin de saison, alors qu'il reste trois Grands Prix (Australie, Malaisie, Valence), s'annonce plus que passionnante.

lire aussi Le film du GP de Thaïlande

VIDÉO - Moto - Bol d'Or : Guintoli : «On va serrer les dents»