Milwaukee, la dernière équipe invaincue en NBA, chute à Atlanta

Jalen Johnson au dunk sous le regard de Serge Ibaka. (B.Davis/USA Today/Reuters)

Les Bucks ont vu leur série de neuf victoires de suite s'arrêter à Atlanta lundi avec une lourde défaite (117-98) qui confirme la montée en puissance des Hawks.

Le record du meilleur départ, établi par Golden State en 2015-2016 avec 24 victoires de suite, prélude à la meilleure saison régulière de l'histoire (73 v.-9 d.), n'était pas encore en danger, loin de là. Et ce n'est pas encore cette saison qu'une équipe va s'en approcher. Dernière invaincue après presque trois semaines de compétition, Milwaukee a concédé sa première défaite lundi sur le parquet de l'un des outsiders les plus dangereux de la Conférence Est, Atlanta (117-98).

lire aussi : Les résultats de la nuitLe classement de la conférence Est

Les Bucks ont fait la course en tête durant les deux premiers quart-temps avant d'être débordés au coeur du troisième sur un 10-0 (64-60, 27e) infligé par les Hawks, qui ont vite pris le large (76-67, 31e). Ils ont compté jusqu'à 25 points d'avance dans la dernière période (111-86, 43e) sur un panier primé de Dejounte Murray (25 points, 11 passes). L'ancien Spur a été un solide leader en l'absence de Trae Young, mis au repos, avec le rookie AJ Griffin (24 points) en lieutenant d'un soir.

Tenu à 25 points, son plus « petit » total depuis le premier match de la saison, le Greek Freak Giannis Antetokounmpo n'a pas pu empêcher ce revers dans la première levée d'un mini road trip (trois matches de suite à l'extérieur) qui marquait aussi les retrouvailles des trois frères Holiday (Jrue côté Bucks, Aaron et Justin côté Hawks). La revanche arrivera vite puisque le prochain match à domicile de Milwaukee sera la réception d'Atlanta dans une semaine.