Les minima pour les Mondiaux de Eugene pour Kwaou-Mathey et Bapté à Genève

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Laeticia Bapté a réussi le meilleur chrono français de l'été sur le 100 m haies. (A. Mounic/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les hurdleurs Laeticia Bapté et Just Kwaou-Mathey ont réussi les minima pour les Mondiaux de Eugene, samedi à Genève. Sasha Zhoya a couru un 110 m haies perfectible et Christophe Lemaitre s'est blessé.

La météo parfaitement estivale à Genève (31 degrés, léger vent de dos) a offert des conditions idéales aux athlètes pour réussir les relevés minima pour les Championnats du monde de Eugene (15-24 juillet) ainsi que pour les Championnats d'Europe, un mois plus tard à Munich. Malgré une organisation décousue, plusieurs Français présents ont donc accéléré, à deux semaines des Championnats de France (24-26 juin à Caen).

Sur les haies hautes, la Martiniquaise Laeticia Bapté a passé un cap en réussissant 12"80 (vent : +1,2m/s), son record personnel, en finale, après une série similaire (12"79 avec +2,1 m/s). La collègue d'entraînement de Wilhem Belocian a pris la deuxième place derrière la solide Jamaïcaine Crystal Morrison (12"69).

Minima européens pour Sasha Zhoya

Son homologue sur le 110 m haies, Just Kwaou-Mathey, a lui aussi battu son record avec 13"30 (+0,5 m/s) en séries. Dans la même course, Sasha Zhoya a effacé son faux départ de Grosseto, il y a trois semaines, où des crampes l'avaient empêché de s'exprimer. Le recordman du monde juniors a couru en 13"48, atteignant les minima européens malgré une course largement perfectible, puisqu'il a heurté la première haie et commis plusieurs erreurs en fin de course.

En finale, Kwaou-Mathey, à la bagarre, a terminé 2e en 13"42 (-0,5 m/s) derrière le Brésilien Eduardo Rodrigo (13"31).

En sprint, Amaury Golitin s'est hissé en haut des bilans français en finissant deuxième du 100 m en 10"08 (+1,5m/s), derrière l'Américain Cravont Charleston 9"98. L'athlète de 25 ans, qui s'entraîne aux États-Unis depuis quelques mois, s'est acquitté des minima européens (10"16) et s'est rapproché des minima pour Eugene, fixés à 10"03. Mickael Zézé s'est classé 3e en 10"12.

Lemaitre se blesse

Aligné peu de temps après sur le 200 m, Golitin a cette fois battu son record avec 20"25 (+0,6 m/s), à un centième du chrono requis pour les Mondiaux, et battu au finish par Charleston (20"19). À noter, dans une autre série, les 10"27 légèrement trop ventés (+2,2 m/s) du junior Jeff Erius. Christophe Lemaitre, qui effectuait sa rentrée plusieurs fois reportée, n'a pas pu aller au bout de son 200 m, stoppant son effort en sortie de virage. Selon notre confrère du Progrès, Lemaitre, qui fêtait ce samedi ses 32 ans, a ressenti une douleur à l'adducteur droit.

Sur 400 m, Loïc Prévot, 2e derrière l'Américain Trevor Stewart, a amélioré son record avec 45"47. À noter que parmi les autres performances du meeting, il faut retenir les 4,70 m de la Norvégienne Lene Retzius à la perche, dans un concours où Ninon Chapelle n'a pas réussi à franchir sa première barre, à 4,35 m.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles