La mise en garde de l'Association nationale des supporters sur les interdictions de déplacement

Le parcage du Paris FC, lundi dernier, lors du déplacement à Sochaux en Ligue 2 (0-0). (B. Paquot/L'Équipe)

Dans un courrier adressé aux préfets, l'Association nationale des supporters a appelé à la vigilance quant au recours fréquent aux interdictions de déplacement, après une saison passée trop restrictive à ses yeux.

Alors que la nouvelle saison 2022-2023 doit s'ouvrir ce vendredi soir avec le match entre l'OL et l'AC Ajaccio, l'Association nationale des supporters (ANS) en a profité pour publier un communiqué, ce vendredi après-midi, relayant un courrier envoyé en début de semaine aux préfets de France. L'objet : « Préparer au mieux les déplacements des supporters. »

lire aussi
La France a-t-elle un problème avec ses supporters ?

L'ANS, qui représente une quarantaine de groupes de fans de clubs français, veut à tout prix éviter un exercice semblable à celui de l'année écoulée, ponctué, selon son décompte, de « plus de 130 arrêtés (d'interdiction de déplacement) », « nombre record jamais atteint, mis à part pour la saison 2015-2016, où les nombreux attentats touchant le territoire français justifiaient ces mesures restrictives ».

« Il est à souligner que bon nombre d'associations trouvent injuste ces interdictions, publiées pour certaines par facilité, et démontrant une incapacité à gérer des foules [...], est-il encore écrit. Par expérience, les interdictions de déplacement posent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent. » C'est pourquoi l'ANS espère une coopération de l'ensemble des acteurs « afin d'organiser les déplacements dans de bonnes conditions ».

Dans le cas contraire, l'association annonce qu'elle « attaquera systématiquement tout arrêté qui lui semble être injustifié ». « Nous motiverons les clubs à le faire également », indique la conclusion de la lettre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles