Mission Alpha : comme Thomas Pesquet, les spationautes sont des sportifs de l'espace

Loris Belin
·1 min de lecture

Avant la mission Alpha et son départ pour la Station Spatiale Internationale vendredi 23 avril, Thomas Pesquet s'est astreint à une préparation sportive de choc.

"L'éternité, c'est long, surtout vers la fin." Woody Allen a beau n'avoir jamais mis les pieds sur la Station Spatiale Internationale (ISS), sa maxime aurait bien pu être celle des nombreux astronautes à y avoir séjourné. Comme Thomas Pesquet. Le spationaute de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) s'embarque dans une mission de six mois, la deuxième de sa carrière au sein de l'ISS. À noter que le spationaute, terme générique, devient "astronaute" quand il vole sur une fusée américaine, "cosmonaute" sur une fusée russe ou encore "taïkonaute" sur une fusée chinoise.

Pour l'organisme, ces 180 jours s'apparentent à des années. En tenant aussi longtemps en impesanteur, le corps est soumis à des conditions bien différentes de celles éprouvées sur Terre. Pesquet, comme les autres astronautes, a dû en passer par une préparation physique spécifique, proche de celle de sportifs professionnels avant d'embarquer dans la navette Crew Dragon.

"Tout le long de la carrière d'un spationaute, une équipe de l'ESA est chargée de son entraînement, nous explique André Rosenberger, préparateur physique qui s'était notamment occupé de...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi